dimanche 23 décembre 2012

C'est Noël!






Bonjour à toutes et tous!


En ce dimanche 23 décembre 2012, je vous propose de faire une petite incartade, et, pour une fois - allez, juste une fois! - ne pas nous consacrer à notre grand cycle des "mots basiques", ces mots qui nous qualifient, ou évoquent nos relations avec nos proches: hommes, femmes, famille, parents ...
Il y a encore suffisamment de mots de ce type à traiter, loin s'en faut…!

Et puis, le mot dont nous allons parler évoque irrésistiblement une fête de famille...

En revanche - et malheureusement - Noël, ce n'est qu'UN jour par an…



Ce 21 décembre, astronomiquement parlant, nous passions - du moins dans l'hémisphère nord - le solstice d'hiver.

Je vous engage à relire à ce propos le billet du 25 décembre de l'année passée: du passage des ans, où nous évoquions la notion de passage propre à cette période de l'année.

Et Noël se rapproche à grands pas!

Sir John Eliot Gardiner dirige le
Monteverdi Choir et les English Baroque Soloists
dans
l'Oratorio de Noël
de J.S. Bach, BWV 248

Alors, Noël!
Le mot est-il d'origine proto-indo-européenne?
Et que signifie-t-il réellement?

Vous rappelez-vous de Tour de France et Tour de Babel?
Nous y avions parlé de la racine proto-indo-européenne *gen-.
Une forme au degré zéro de cette racine, prolongée du suffixe -sko pour ainsi donner *gnǝsko, s'était dérivée dans le latin nascio: je nais.
A qui nous devons naître, naissance, natal

Eh bien, l'étymologie ordinairement acceptée du mot "Noël" est celle du latin "natalis dies", en d'autres termes "jour de naissance" (entendez de Jésus Christ).

Natalis provient du latin natus, complété du suffixe -alis
Et natus n'est que le parfait de nascio/nascior: naître.

"Noël" est donc en toute vraisemblance le résultat d’une évolution phonétique du "natalis" latin.


Bon, je dois quand même citer d'autres étymologies possibles à Noël:

Il pourrait s'agir à l'origine du "Neos Helios" grec (nouveau soleil), ce qui, il faut bien le dire, correspond bien à ce qu'est le solstice d'hiver.
Et vous l'aurez remarqué comme moi, la Noël se confond à quelques jours près avec le solstice…

Solstice

Notez, que le mot provienne de "Neos Helios" ne me dérange pas trop, car Neos provient - ouf - d'une autre racine proto-indo-européenne: *newo-, qui évoquait l'idée de "nouveau".

Nous devons à *newo- neuf, nouveau, le préfixe néo, novice, rénover … ou encore l'anglais now ou le néerlandais nu: maintenant.

Hélios, quant à lui, était la personnification du soleil, c'est-à-dire l'astre en tant que divinité.
En tant que Neos Helios, le soleil naît dans le royaume du sud dans une caverne au solstice d'hiver et meurt vieillard à la veille du solstice suivant.
Tous les matins il monte sur son char et gravit la voûte céleste pour aller se retirer la nuit venue dans le jardin des Hespérides.

Les Hespérides dans leur jardin

Le natalis dies latin pourrait donc parfaitement être une transposition du Neos Helios grec, le jour natal: l'anniversaire de la naissance du Sol invictus, le soleil invaincu, une bien belle image du solstice d'hiver

Sol Invictus

Le solstice, c'est la fête du renouveau: de la nouvelle terre, des semailles qui germent.
C'est le grand cycle qui redémarre, la vie qui repart ...


Alors bon, que "Noël" provienne de Natalis dies ou de Neos Helios, ou que Natalis dies vienne de Neos Helios, finalement, peut importe.
Personnellement, je m'en bats les rouflaquettes.

Emmerson Fittipaldi et ses rouflaquettes

Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que le mot "Noël" ne figure nulle part dans les évangiles et n'apparaît en français que vers la fin du XIIème siècle.


Mentionnons encore une origine possible - mais à mon sens, peu plausible - à "Noël": le mot viendrait de l'hébreux et signifierait "Dieu est né".
"No" étant le raccourci de "nolad" (נולד) qui signifie "est né", et "ël" (אל) signifiant Dieu.


Quoi qu'il en soit,

Je vous souhaite, à toutes et tous, un...


Très joyeux Noël!


Je vous souhaite une belle fête en famille, en ce moment si particulier de l'année - dans l'hémisphère nord du moins- où le soleil renaît, où les jours rallongent.

Où la lumière, en quelque sorte, redescend parmi les hommes, incarnée ou non…


Un petit cadeau?
Le clip de Christmas is all around par Billy Mack alias Bill Nighy, tiré de Love, Actually, un vrai film de Noël... (Richard Curtis, 2003)




Joyeux Noël!
Bon dimanche, bonne semaine, et à dimanche prochain!




Frédéric


Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...